Améliorer ses relations avec les autres

Au quotidien, comme dans les relations de couple ou de travail, il faut parfois savoir jouer des coudes pour se faire entendre. Si l'impression d'être malmené domine, il est temps de réagir. Entretenir des relations de qualité, être respectueux des autres tout en se faisant respecter lorsque c'est nécessaire en sachant s'affirmer, ce sont des compétences qui s'apprennent, que ce soit dans le but de se faire de nouveaux amis, d'être tout simplement bien avec les autres, de surmonter le trac ou de faire face à des critiques et à des jugements négatifs.

Traiter les crises d'angoisse et de panique

Accélération du rythme cardiaque, sensation d’étouffement, impression de perdre le contrôle, de devenir fou, de faire une crise cardiaque ou de mourir… Une personne victime d’une attaque de panique est submergée par des sensations intenses et incontrôlables. Bien que les chiffres soient encore mal connus, il semblerait qu’entre 5 et 10 % de la population soit victime de ce type de crise. La Thérapie cognitive et comportementale peut apporter une solution efficace à ce problème.

Se libérer de la timidité

Une certaine dose de timidité est normale. Elle devient problématique lorsqu'elle engendre une souffrance ou un handicap quotidien. On parle alors d'anxiété sociale. Elle peut se traduit par des signes physiques (tremblements, sueurs, rougeurs, ...). La thérapie cognitive et comportementale propose des exercices efficaces pour se libérer de l'anxiété et retrouver le plaisir des rencontres sociales.

Insomnies : s'en sortir sans médicament

Un Français sur cinq souffre d’insomnie. Avec 11,5 millions de consommateurs d’anxiolytiques et de somnifères, les Français restent les champions européens du sommeil artificiel. Mais dans le cas d’insomnies chroniques, la HAS recommande avant tout les psychothérapies et en premier lieu les thérapies comportementales et cognitives (TCC) dont l’efficacité a été démontrée, selon une méta-analyse de l’Académie américaine de médecine du sommeil de 2006.

Apprendre à surmonter la dépression

Aujourd'hui, la psychothérapie qui a montré les meilleurs résultats dans la prise en charge d'un épisode dépressif est la thérapie cognitive et comportementale (TCC). Certaines études ont d'ailleurs montré que les TCC pouvaient être aussi efficaces que les médicaments.

Maîtriser son anxiété, c'est possible

En modifiant de façon durable les comportements ou les pensées qui favorisent l’anxiété, les psychothérapies cognitives et comportementales permettent aux personnes anxieuses d'aborder leur vie plus sereinement. Dans la majorité des cas, le traitement mis en place va aider l’anxieux à «fonctionner» de nouveau normalement sur les plans affectif, social et professionnel.

Vaincre la claustrophobie

Monter dans un ascenseur, prendre le métro… Ces gestes du quotidien a priori anodins représentent un véritable défi pour les personnes souffrant de claustrophobie. Ce trouble anxieux, caractérisé par la peur de l’enfermement et des lieux clos, peut se révéler réellement handicapant dans la vie de tous les jours. La thérapie cognitive et comportementale permet d'éclairer les mécanismes de cette phobie pour mieux s’en libérer.

La TCC, remède contre l'anxiété chez l'enfant

Pour soigner les pathologies mentales des enfants (qui peuvent être de l’ordre de la dépression, l’anxiété ou de phobies de toutes sortes) de multiples moyens sont possibles. Toutefois, des recherches ont montré que la thérapie comportementale pouvait apporter des effets positifs aux enfants.

Etre ou ne plus être agoraphobe

Contrairement aux idées reçues, l'agoraphobie ne se limite pas à la seule peur de la foule. On pourrait dire que les personnes qui souffrent d'agoraphobie ressentent une anxiété déclenchée par des situations perçues comme incontrôlables et par des lieux d'où il pourrait être difficile de s'échapper ou d'être secouru. Le traitement psychothérapique des phobies montre généralement des résultats positifs.

Lutter contre le stress au volant

La phobie de la conduite a un nom, l'amaxophobie. La peur de conduire est relativement fréquente et très handicapante dans la vie de tous les jours. Les situations varient selon les individus (peur de conduire sur route nationale, sur autoroute, d'emprunter une station de péage, de passer sous un tunnel, de perdre le contrôle au volant lors d'un embouteillage, ... Soigner l'amaxophobie avec les TCC, c'est possible.

Dépasser ses peurs et ses phobies

Une phobie se soigne et se guérit. Grâce à la thérapie comportementale et cognitive (TCC) il est possible de déconditionner la peur. Les phobies sont le lourd héritage d’un apprentissage, d’un véritable conditionnement. Pour se soigner, il faut alors outiller le patient pour qu'il reprenne confiance en ses capacités puis déconditionner la peur par une exposition très progressive à sa phobie.

Pourquoi suivre une thérapie de couple ?

Dans notre imaginaire, la thérapie de couple semble réservée à des couples mariés depuis toujours, qui traversent de grosses difficultés. Pourtant tous les couples, quels que soient leurs besoins, leur situation, peuvent faire appel à un psychologue pour les aider à surmonter une situation difficile.

Burn out : prévenir l'épuisement professionnel

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), il se caractérise par « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ». Un idéal et des attentes irréalistes seraient des causes essentielles d'épuisement professionnel. Face au burn-out, nous avons les moyens de réagir, notamment par les TCC qui proposent des procédures adaptées.

Prendre en charge les troubles du comportement alimentaire

Les troubles du comportement alimentaire sont des maladies complexes et multifactorielles. Les techniques de la thérapie cognitive et comportementale donnent de bons résultats, et ces démarches dites "psycho-nutritionnelles" sont d'ailleurs de plus en plus utilisées pour la boulimie notamment.

Faire face au deuil

Le deuil normal fait souffrir ; le deuil pathologique, lui, fait perdre pied à l'endeuillé. Après un décès, l'endeuillé peut déclencher une dépression, un état de stress post-traumatique ou tout simplement décompenser un état fragile antérieur. On peut définir l'état pathologique (deuil compliqué ou deuil prolongé) par une pathologie de l'attachement.

Des progrès dans le traitement du TOC

Bon nombre de troubles obsessionnels compulsifs (TOC) répondent aux médicaments et aux psychothérapies. Si l'intérêt des thérapies cognitives et comportementales n'est plus à démontrer, d'autres pistes, comme la méditation de pleine conscience, sont encore à l'étude. La méditation semblerait particulièrement efficiente pour la prise de distance avec les pensées obsédantes.

Troubles liés à l'alcool : des résultats encourageants

Malgré une perception souvent pessimiste, la prise en charge des troubles liés à l'alcool est souvent couronnée de succès. 50 à 60% des patients sont améliorés un an après un traitement. Parmi les différents traitements de l'addiction à l'alcool, on retrouve les approches psychothérapiques, dont les thérapies cognitives et comportementales.

Dépasser le Stress post traumatique

L’état de stress post-traumatique (ESPT) est un état se caractérisant par le développement de symptômes spécifiques faisant suite à l'exposition à un événement traumatique dans un contexte de mort, de menaces de mort, de blessures graves ou d’agression sexuelle.

Nausées et vomissements durant la grossesse

Entre 50 et 80% des femmes souffrent de nausées et de vomissements durant leur grossesse. La société des Obstétriciens et Gynécologues Canadiens (SOGC) recommande, parmi les nouvelles méthodes actuellement efficaces, la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience.

Please reload

​© Copyright 2016 Cabinet de Psychologie Philippe FARCY

Cabinet de Psychologie - 1, Cours Beaumont, 13400 AUBAGNE

Tél. 07 83 00 37 49 Mail :  philippefarcy.psychologue@gmail.com